L’USINE CONNECTEE ET FLEXIBLE

La hiérarchie qui prévalait dans le pilotage de la production, depuis les unités de commande jusqu’à la commande de la machine et les capteurs en passant celle des cellules, est remplacée par une communication horizontale au moyen de laquelle tous les composants automatisés peuvent communiquer à la fois les uns avec les autres, mais aussi avec la pièce en cours de production ainsi qu’avec l’homme. Cette communication ne se limite pas aux halles de production, mais s’étend également à toute une chaine de création de valeur. Cette intelligence mise en réseau de manière décentralisée rend possible un nouveau saut de productivité.

La grande automatisation de ces nouvelles usines permet de faire fonctionner l’usine sur des plages horaires plus grandes, elle pourra fonctionner en continu et surtout, en adéquation avec les demandes clients. La masse salariale productive sera réduite pour laisser place à des machines autonomes. Avec moins de personnel, le coût du travail se réduit considérablement et ne justifie plus de délocaliser les usines. Elles pourront donc être relocalisées dans le pays consommateur pour économiser sur la logistique de distribution.

Impression additive, robot, cobot, décentralisé, big data, cybersécurité
Impression additive, robot, cobot, décentralisé, big data, cybersécurité